HYPERTEXTE

HYPERTEXTE

HYPERTEXTE

La problématique de l’hypertexte a été énoncée pour la première fois en 1945 par l’Américain Vannevar Bush, pionnier de l’informatique et du calcul automatique. Il proposait, sous le nom de memex , un système dans lequel un individu aurait pu stocker des documents, des textes de toutes sortes (livres, etc.) mais aussi des notes personnelles, des idées, de façon à les retrouver vite et facilement afin de les consulter en les associant librement en fonction de ses besoins.

Bush signalait que le cerveau humain fonctionne par associations et proposait de mettre en œuvre le même processus pour la gestion des documents de son système. À l’époque, celui-ci n’aurait pu être réalisé qu’au moyen d’une très complexe et lourde machine mécanique utilisant des cartes perforées. Bush avait donc défini des notions importantes, celles de lien , de nœud , mais la réalisation de son projet butait sur des obstacles technologiques.

Dès 1963, Douglas Engelbart, pionnier des moyens modernes de dialogue homme-machine (et futur inventeur de la souris), reprenait à son compte, dans le cadre du Stanford Research Institute, les réflexions de Bush. Ses travaux aboutirent en 1968 à un système appelé NLS (pour on line system ), première mise en œuvre effective d’un hypertexte rudimentaire. Au début des années 1970, un jeune chercheur enthousiaste, membre de la contre-culture américaine, Ted Nelson, conçut un système utopique appelé Xanadu (du nom du palais de rêve évoqué par Coleridge dans son poème Kubla Khan, et à sa suite par Orson Welles dans Citizen Kane ). Il publia en 1975 Computer Lib/Dream Machines où se trouvent définis pour la première fois tous les concepts des hypertextes d’aujourd’hui. C’est dans cet ouvrage que se trouvent employés pour la première fois les termes d’hypertexte et d’hypermédia .

On peut définir l’hypertexte comme un système interactif qui permet de construire et de gérer des liens sémantiques entre des objets repérables dans un ensemble de documents polysémiques. De manière plus précise, on parle d’hypertexte lorsque les objets polysémiques sont des éléments de texte et d’hypermédia lorsqu’il s’agit d’objets au sens le plus général, par exemple des images à deux ou à trois dimensions, des séquences d’images animées, des séquences sonores et, bien sûr, des textes.

Il convient d’insister sur une notion fondamentale: l’objet élémentaire de l’hypertexte est polysémique et sa sémantique n’est pas connue de l’automate qui le gère, à la différence de ce qui se passe dans les réseaux sémantiques des systèmes experts. La lecture, l’interprétation de cet objet doivent être opérées par un être humain et elles ont nécessairement un caractère subjectif (dans l’avenir, peut-être les automates connexionnistes ou neuronaux modéliseront-ils certains aspects de cette subjectivité).

On appelle hyperdocument un ensemble d’objets d’une certaine classe, mémorisés et repérés de façon à y permettre l’édition de liens, un lien (en anglais link ) étant la relation établie par un utilisateur entre deux objets. Ce lien peut être une simple référence ou contenir des relations logiques complexes, des algorithmes ou même des documents polysémiques créés par l’utilisateur et associés à ce lien (par exemple une fiche contenant des remarques écrites). Il est clair que les liens sont signifiants pour un utilisateur donné et ne se réfèrent donc que subjectivement à telle ou telle lecture des objets.

On appelle nœud (node ) de l’hypertexte la représentation du document dans la mémoire logique du système. L’ancre (anchor ) est l’objet informatique (en général un pointeur, c’est-à-dire l’adresse d’une information) qui dans le nœud contient le point de départ ou d’arrivée d’un lien. Dans certains systèmes d’hypertextes (Hypercard par exemple), on appelle bouton la représentation d’un point d’ancrage sur l’objet polysémique visualisé sur écran, ce bouton pouvant être désigné au système par un curseur ou une flèche commandée par une souris.

La réalisation la plus courante d’un hypertexte consiste à utiliser un ordinateur pour consulter une base de données (où chaque élément est représenté par un nœud) au moyen d’un système de gestion dynamique de liens. Ces derniers sont établis par l’utilisateur à l’aide d’un écran graphique et d’outils de dialogue (souris, clavier, icônes, etc.). Lorsqu’un utilisateur a établi entre les objets qu’il a consultés un ensemble de liens correspondant à sa propre vision ou à un usage déterminé, le tissu (qui peut être très complexe) de ces liens constitue un réseau (web ).

hypertexte [ ipɛrtɛkst ] n. m.
• 1965, répandu v. 1988; de hyper- et texte
Inform. Procédé permettant d'accéder aux fonctions ou informations liées à un mot affiché à l'écran, en cliquant simplement sur ce mot. Adj. Liens hypertextes. hypertextuel.

hypertexte nom masculin Technique ou système permettant, dans une base documentaire de textes, de passer d'un document à un autre selon des chemins préétablis ou élaborés lors de la consultation.

hypertexte
n. m. et adj. INFORM Système constitué d'un ensemble de textes associés par des liens permettant à l'utilisateur de naviguer de l'un à l'autre.
|| adj. Liens hypertextes.

hypertexte [ipɛʀtɛkst] n. m. et adj.
ÉTYM. 1965, répandu v. 1988; calque de l'angl. des États-Unis hypertext, de hyper-, et text (→ Texte).
Inform. Fonction qui, dans un document informatique, permet de définir des renvois directs entre un élément (texte, image…) et d'autres, situés ou non dans le même fichier. || L'hypertexte est à la base du web. || Hypertexte et hypermédia. || « Naviguer sur le web est (…) le strict équivalent de se déplacer dans un hypertexte » (le Monde, 15 mars 2000, p. 8).Adj. || Liens hypertextes. Hypertextuel.
DÉR. Hypertextuel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hypertexte — Un système hypertexte est un système contenant des nœuds liés entre eux par des hyperliens permettant de passer automatiquement d un nœud à un autre. Un document hypertexte est donc un document qui contient des hyperliens et des nœuds. Un nœud… …   Wikipédia en Français

  • hypertexte — ● n. m. Moyen très simple de navigation dans un ensemble d informations: celles ci sont reliées les unes aux autres par l intermédiaire de liens appelés hyperliens. Quand on clique sur un de ces liens dans un document, on aboutit directement au… …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Système hypertexte — Hypertexte Voir « hypertexte » sur le Wiktionnaire …   Wikipédia en Français

  • Langage de balisage d'hypertexte — Hypertext Markup Language L’Hypertext Markup Language, généralement abrégé HTML, est le format de données conçu pour représenter les pages web. C’est un langage de balisage qui permet d’écrire de l’hypertexte, d’où son nom. HTML permet également… …   Wikipédia en Français

  • Lien hypertexte — Hyperlien Pour les articles homonymes, voir Lien. Un hyperlien ou lien hypertexte ou simplement lien, est une référence dans un système hypertexte permettant de passer automatiquement d un document consulté à un document lié. Les hyperliens sont… …   Wikipédia en Français

  • Liens hypertexte — Hyperlien Pour les articles homonymes, voir Lien. Un hyperlien ou lien hypertexte ou simplement lien, est une référence dans un système hypertexte permettant de passer automatiquement d un document consulté à un document lié. Les hyperliens sont… …   Wikipédia en Français

  • Lien hypertexte en profondeur — Lien profond Un lien profond ou en profondeur[1] est, sur le Web, un type d hyperlien qui pointe spécifiquement vers une page ou tout autre ressource d un site autre que sa page d accueil. Par exemple, des liens comme http://www.saut… …   Wikipédia en Français

  • Lien hypertexte profond — Lien profond Un lien profond ou en profondeur[1] est, sur le Web, un type d hyperlien qui pointe spécifiquement vers une page ou tout autre ressource d un site autre que sa page d accueil. Par exemple, des liens comme http://www.saut… …   Wikipédia en Français

  • lien hypertexte — ● loc. m. ►WEB Voir hyperlien …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Hypertextes — Hypertexte Voir « hypertexte » sur le Wiktionnaire …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.